Intense activité de Michel Ferrer : deux livres parus récemment : sur Saint-Antonin et sur A. Poult

Capture d'écran 2016-02-10 08.42.12Adolphe Poult : 1895-1930.

Un buste, un quai portant son nom sur la rive gauche du Tarn rendent hommage au martyr. La biscuiterie éponyme contribue pour sa part à l’intemporelle notoriété du patronyme. Mais que reste-il «du plus récent des héros montalbanais» dans la mémoire de ce XXIe siècle entamé, que reste-il d’Adolphe Poult, industriel âgé de 26 ans, qui sauva des dizaines de vie lors des grandes inondations de 1930 et le paya de sa vie.

L’écrivain Michel Ferre a choisi de s’arrêter sur cet homme «magnanime et généreux (…) dont le sacrifice, car il s’agit bien d’un sacrifice, écrit-il, doit être rappelé aux générations d’aujourd’hui comme il doit être évoqué auprès des générations futures». Aucune biographie n’a jamais relaté son «malheureux» exploit. Michel Ferrer a voulu «corriger, palier cet oubli qui s’inscrit comme une faute».

Dans son ouvrage (1) Michel Ferrer livre un récit superbement documenté sur la vie d’Adolphe Poult. Mais son livre éclaire aussi d’un regard extrêmement vivant et réaliste la vie des Montalbanais ces 2 et 3 mars 1930, pendant ces journées apocalyptiques qui rayèrent de la carte un tiers de la ville et firent une trentaine de morts

(…) « Adolphe Poult Une vie noyée » de Michel Ferrer Collection du Beffroi.

Lire la suite ici dans la Dépêche du Midi

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/10/2274269-la-vie-noyee-d-adolphe-poult.html

D’autrui, histoires d’autrefois»

Michel Ferrer, (…)  considéré à juste titre comme la mémoire vivante de Saint-Antonin-Noble-Val, a terminé en 2015 son œuvre titanesque commencée en 2008, «L’Abécédaire de Noble-Val», qui comporte 14 volumes d’environ 250 pages chacun. Aujourd’hui, il vient de publier son dernier recueil, «D’autrui, histoires d’autrefois», aux éditions Collection du Beffroi. Redonner vie à des textes anciens, écrits par des auteurs aujourd’hui disparus, voilà le but de ce recueil d’histoires drôles, émouvantes ou tristes, mais toujours instructives. C’est ce que précise Michel Ferrer dans son avant-propos : «Ce qui suit, bien que disposé sous ma signature, n’est pas de moi. Je préfère le préciser tout de suite, même si cela semble ou paraît évident… L’intérêt de cet ouvrage est de transmettre à de nouvelles générations de lecteurs des textes sélectionnés pour leur originalité et/ou leur pittoresque, leur intérêt divertissant et instructif… Ces «glanes» viennent d’un autre temps, un temps qui, pour certains, paraîtra «fort reculé»… Elles ont éveillé ma curiosité, mon besoin de savoir, de connaître, d’apprendre aussi. Nous ne devons pas oublier que c’est hier qui nous a amenés à aujourd’hui. Notre société est bâtie sur les fondations des sociétés précédentes… Dans ce recueil, on découvrira, ici et là, un vocabulaire et des expressions d’un autre temps, pleins de senteurs surannées, sinon anciennes.»

Lire ici l’article :

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/04/2270086-un-nouveau-recueil-de-michel-ferrer.html