Au commencement était la légende…


Une légende… Sur les vitraux de l’église de Saint-Antonin et sur le grand tableau de Fauconnier exposé dans cette même église, vous pouvez voir cette barque, les deux aigles…

Au commencement était la légende…


On conte que le premier évangélisateur du Rouergue fut St Antonin.
Il réussit rapidement dans sa tâche et malgré les
 supplications des habitants de Noble Val, il voulut ensuite
porter l’évangile à Pamiers, sa patrie.
 Hélas ! Dans cette ville ingrate, le saint apprit à ses dépens que nul n’est prophète en son pays. Ses farouches compatriotes le décapitèrent et jetèrent ses restes dans l’Ariège. Des anges s’empressèrent de recueillir les vénérables reliques et deux grands aigles blancs guidèrent la barque où elles furent placées. La barque miraculeuse glissa doucement sur les flots de l’Ariège, puis remonta les cours du Tarn et de l’Aveyron.
Elle s’arrêta enfin au confluent de la Bonnette et de l’Aveyron
 (on appelait alors ce confluent Condat, mot celtique qui signifie précisément confluent ). En ce temps-là régnait un riche et puissant comte sur le «Noble Val»
et la vallée de l’Aveyron. Son nom était 
Festus. Il reconnut la main de Dieu
 dans ce voyage merveilleux et fit 
déposer les reliques du martyr dans 
une luxueuse chasse, où fut élevée une 
abbaye, au VIIIe siècle.